35ème JOURNÉE D'ÉTUDE DE L'ARAGP

Les vieux, ça compte ?

Economie psychique, argent et psychisme

Samedi 21 janvier 2023

Crédit photo : Gerd Altman

En 1972 sortait sur les écrans un film de Luigi Comencini, L’argent de la vieille, ou, en 1976, Affreux, sales et méchants, d’Ettore Scola : des histoires affreuses et grinçantes autour des familles, des vieux, de l’argent que l’on a ou pas, que l’on voudrait avoir...

En 1997 fut créée la Prestation spécifique dépendance (PSD), devenue depuis l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). En 2002 les conventions tripartites furent rendues obligatoires.

Début 2022 a été publié le livre Les fossoyeurs sur les économies réalisées sur le dos, sur la vie des vieux et des professionnels, au profit des actionnaires de grands groupes cotés en bourse, au profit aussi de fonds de pensions à destination d’autres vieux.

Depuis quelques décennies la question de la vieillesse, de la grande vieillesse, de la retraite, du nombre des vieux de plus en plus vieux, se pose en termes d’argent, de sous, de fric... avec la perspective toujours repoussée de la création d’un cinquième risque. Mais cette question, économique, politique, sociale, familiale, singulière, psychique, se pose aussi en ces termes au sein des familles, de manière souvent discrète, muette, honteuse parfois... que le vieux soit riche, détenteur des terres, du capital, du pouvoir, ou pauvre, dépendant d’autres...

Depuis que le monde a inventé l’argent, celui-ci intervient dans les relations humaines, tiers symbolique régulateur et/ou moyen de pouvoir, voire d’emprise, entre don, contre-don et dette.

Ce sont ces valeurs dans l’économie psychique, comme dans l’économie financière, que la 35e journée de l’ARAGP explorera dans les dimensions intrapsychiques, intersubjectives familiales ou groupales, et institutionnelles, en particulier dans les relations entre patients ou résidents, voire clients, et professionnels du prendre soin mais aussi de l’administration, de la gestion, dans le cadre du marché et des lois.

Il importe en effet de ne pas oublier que l’économie psychique n’est pas déconnectée des enjeux économiques, de la richesse ou de la pauvreté des un.es et des autres au sein d’une société néolibérale.

Programme détaillé


8h45
• Accueil des participants

9h00 • Introduction
Mireille Trouilloud, psychologue, psychanalyste, docteure en psychopathologie

9h15 • « L’âge de l’argent
 »
Patrick Avrane, psychologue, psychanalyste

10h30 - 11h00 • Pause

11h00 • «A-t-on encore les moyens de vieillir aujourd’hui ? »
Mickaël Roquart, Juriste

12h30 - 14h00 • Pause

14h00 • « Et si la misère me retombait dessus »
Julien Monteil, psychologue clinicien

14h45 • « La famille au risque de l’argent ? Petite typologie des fortunes et infortunes familiales
 »
Cécile Halbert, psychologue, thérapeute familiale, Jean-Marc Talpin, psychologue, Professeur émérite

15h30 – 16h00 • Pause

16h00 • « Les objets cachés de la protection du vieillard »
Pierre-Marie Charazac, psychiatre, psychanalyste

16h45 • Débat, ouvertures et conclusions

Temps culturel avec Sonia Theetten, raconteuse d’histoires durant la journée

Journée d'étude élaborée par les membres du bureau de l'ARAGP.

PARTICIPER

Inscription

Pour vous inscrire à la 35e journée de l'ARAGP :

  • remplir le bulletin d’inscription  à télécharger via le lien ci-dessous
  • le renvoyer avant le 3 janvier 2023 avec le règlement à
    ARAGP, chez Pascale Genton
    17, rue du Professeur Rollet
    69008 Lyon

Pour plus d'informations, nous contacter au 04.37.90.13.60 ou via notre formulaire disponible ci-dessous

Suivre en présentiel

Le colloque se tiendra à :
Hôpital du Vinatier
Bâtiment 416 - Amphithéâtre
95, boulevard Pinel
Bron

Suivre et participer à distance

La 35e journée pourra aussi être suivie en visioconférence via Zoom. Contactez-nous pour plus d'informations sur les modalités.

ACTUALITÉS

Tissages d'histoires, travail d'historisation et vieillissement

Sous la direction de Jean-Marc Talpin avec l'association ARAGP

Comment penser les cliniques du vieillir à travers l’historisation du sujet ? La prise en charge des personnes âgées, comme pour toute prise en charge, ne peut se faire sans tenir compte de l’histoire du sujet. Dans le contexte du vieillir, la trajectoire de vie, l’histoire de vie et son récit, ou même l’absence de récit prennent toutes son importance, et doivent être écoutées.

En savoir plus

Facebook

Pour vous tenir au courant des dernières actualités

Consulter notre page Facebook

ARCHIVES

Les colloques et les journées de l'ARAGP

L'ARAGP met à disposition les programmes de ces Journées et de ces Colloques. Vous pouvez télécharger les éléments principaux.

Découvrir les archives de l'ARAGP